« Be.Safe » – sécurité en ligne pour les personnes avec un handicap intellectuel

Cliquez ici pour la version facile à lire Rechercher de l’information, lire les nouvelles, utiliser les médias sociaux pour rester en contact avec des amis: De plus en plus de personnes avec un handicap intellectuel surfent sur Internet et aiment être incluses en ligne. La plupart du temps, elles le font sans aucun problème. Il...

Réunion des partenaires du projet Be.Safe à Varsovie

Cliquez ici pour la version facile à lire

Rechercher de l’information, lire les nouvelles, utiliser les médias sociaux pour rester en contact avec des amis: De plus en plus de personnes avec un handicap intellectuel surfent sur Internet et aiment être incluses en ligne. La plupart du temps, elles le font sans aucun problème. Il existe toutefois un risque que les personnes utilisant Internet soient victimes de la cybercriminalité.

Le projet « Be.Safe », financé par le programme Erasmus+ pour l’Éducation des adultes, vise à prévenir ce risque: L’initiative, lancée par un certain nombre de partenaires européens dont Inclusion Europe, développera des curricula pour des cours de formation

  • pour les enseignants des adultes: leur permettre d’inclure des informations sur la cyber violence dans leurs programmes éducatifs et 
  • pour les personnes avec un handicap intellectuel: pour leur permettre de rester en sécurité en ligne.

Deux cours de 5 jours seront organisés: un au Portugal et un en Pologne.

De plus, un guide numérique pour la police sera créé pour faciliter la communication avec une personne avec un handicap intellectuel, par exemple, si elle veut porter plainte.

Le projet sera réalisé par un partenariat dirigé par PSONI (Pologne), membre d’Inclusion Europe. Parmi les autres partenaires se trouvent nos membres Inclusion Czech Republic, l’Institut polytechnique de Santarém (Portugal) et le Centre régional pour personnes handicapées mentales PORAKA NASA (Ancienne République Yougoslave de Macédoine).

Dans un premier temps, les partenaires du projet collecteront des études de cas rassemblant des exemples concrets de situations dans lesquelles des personnes avec un handicap intellectuel sont devenues victimes de cyber-violence. Celles-ci serviront de base au développement des programmes d’études et de ressources de formation.

Version facile à lire

Cliquez sur un mot qui est en gras pour lire ce que cela signifie.

Beaucoup de personnes avec un handicap intellectuel

aiment utiliser Internet.

 

Internet est utile pour rechercher des informations,

lire des nouvelles, et pour utilier des sites web comme Facebook

pour rester en contact avec des amis.

 

La plupart du temps, il est très facile d’utiliser Internet en toute sécurité

et les gens n’ont pas de problème.

 

Parfois, les gens peuvent être victimes d’agression lorsqu’ils utilisent Internet.

Nous appelons cela la cybercriminalité.

Un exemple de cybercriminalité est quand quelqu’un sur Internet

prétend être quelqu’un qu’il n‘est pas.

Il pourrait alors essayer d’obtenir de l’argent des gens.

 

Pour aider à arrêter la cybercriminalité

contre les personnes avec un handicap intellectuel

il y a un projet appelé Be Safe.

 

Be Safe est financé par la Commission européenne.

Inclusion Europe fait partie du projet.

 

Inclusion Europe et les autres partenaires du projet

feront des cours de formation.

 

Ces cours de formation s’adressent aux enseignants

et aussi aux personnes avec un handicap intellectuel.

 

Les cours de formation pour les enseignants leur permettront

d’inclure des informations sur la cybercriminalité

dans leurs programmes.

 

Les cours de formation pour les personnes avec un handicap intellectuel

les aideront à rester en sécurité

quand ils surfent sur Internet.

 

Il y aura deux cours de cinq jours.

Un cours aura lieu au Portugal.

L’autre cours aura lieu en Pologne.

 

Le projet fera également un guide en ligne pour la police.

Le guide aidera la police à parler aux personnes avec un handicap intellectuel

qui ont été victimes d’un cybercrime.

 

Le projet Be Safe est mené par PSONI.

PSONI est membre d’Inclusion Europe de Pologne.

 

Un autre partenaire du projet est le membre d’Inclusion Europe

Inclusion République Tchèque.

 

Les autres partenaires du projet sont l‘Institut Polytechnique de Santarém et PORAKA NASA.

L’Institut Polytechnique de Santarém est une université au Portugal.

PORAKA NASA est le centre régional pour les personnes avec un handicap intellectuel

dans l‘Ancienne République Yougoslave de Macédoine.

 

Comme première étape du projet, les partenaires vont rechercher plus d’informations

à propos des personnes avec un handicap intellectuel

qui ont été victimes de la cybercriminalité.

 

Les partenaires utiliseront ensuite l’information

pour aider à faire les cours de formation.

back-to-top